Championnats d’Europe : Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron deuxièmes après le programme court

Les champions d’Europe en titre ont été devancés par les Italiens Cappellini-Lanotte lors du programme court. L’or est toujours possible samedi.
Juste avant de répondre aux questions des journalistes, Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis ont demandé quelques secondes de pause, histoire de regarder les scores de leurs principaux concurrents, les Italiens Anna Cappelini et Luca Lanotte. Après avoir vu qu’ils ne seraient pas premiers après le programme court (70,74 pts contre 72,31), les Champions d’Europe en titre ont malgré tout fait bonne figure.

«Même si on a pris un peu de retard au début de la saison (suite à la commotion cérébrale dont a été victime Papadakis fin août, ndlr), on en a quand même rattrapé une bonne partie, estimait Cizeron. On s’en est bien sortis.» Leur entraîneur à Montréal, Romain Haguenauer, était encore plus enthousiaste : «Ils ont patiné au meilleur de ce qu’ils savent faire aujourd’hui. Ils ont été calmes, ils ont géré, ils ont patiné comme à la maison dans un contexte de compétition.»

Papadakis notait elle que, pour leur première compétition internationale de la saison (le retard dû à sa blessure les a empêché de participer au circuit du Grand Prix à l’automne, ndlr), ils avaient récolté «des meilleurs résultats techniques qu’il y a un an». Il y a un an, le couple était premier à ce stade (avec 71,06 pts, un score très comparable à celui de jeudi) mais le programme court et ses figures imposées n’a jamais été la carte maîtresse des champions du monde.

«Notre point fort, c’est le programme libre, rappelle Cizeron. Et on n’est pas très loin non plus (des Italiens).» Samedi après-midi, sur un programme libre aussi envoûtant que l’était celui sur Mozart qui les a révélé en 2015, les danseurs de 20 et 21 ans ont les armes pour dominer les Italiens et les Russes Bobrova-Soloviev. Et devenir le deuxième couple français, après Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat, à conserver leur titre européen.

C.B., à Bratislava
source:www.lequipe.fr
0 Comments

Leave a reply

©2017 Sportisco All Rights Reserved

Log in with your credentials

Forgot your details?